Jean-Paul Bernard

chef-opérateur du son

Accueil Longs métrages À la folie
affiche du film A la folie, d'Andréa Bescond et Eric Métayer

À la folie

d'Andréa Bescond & Eric Métayer

Anna rencontre Damien. Une histoire d'amour ambigüe, où la jeune femme va perdre peu à peu ses repères et la raison, prisonnière consentante d'un homme narcissique et pervers.

En post-production

interprétation :

Marie Gillain: Anna | Alexis Michalik: Damien | Mathis Bour: Mathis | Christophe Laubion: Bruno | Andréa Bescond: Magalie | Ahmed Sylla: Noé | Nicole Ferroni: Isabelle | Nicolas Martinez: Xavier | Hubert Delattre: Le juge | Aurélie Konaté: Yasmine |

l'équipe :

Scénario: Eléonore Bauer & Guillaume Labbé | Réalisation: Andréa Bescond & Eric Métayer | 1er Assistant Réalisation: Florian kühn | 2ème Assistante Réalisation: Marie Aubert | Scripte: Alice Maurel | Image: Emmanuel Soyez | Son: Jean-Paul Bernard | Perchmans: Hadrien Bayard, Adrien Dubelloy | Chef électricien: Loïc Limosin | Chef machiniste: Cyril Muscat | Décors: Eric Barboza | Accessoiriste: Christian Roudil | Costumes: Isabelle Pannetier | Maquillage: Cécile Pellerin | Régisseur général: Nils Zachariasen | Musique: Clément Ducol | Directrice de production: Charlotte Thomas | Production: Adrien Labastire, Julie Coudry, David Giordano, Golden Network France, 2020

réalisateur

[ Passionnée de danse depuis l'âge de 3 ans, Andréa Bescond intègre à 19 ans le Junior Ballet de Paris. Elle rentre ensuite au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris, où elle brille autant dans le moderne que le classique, le hip hop ou la danse africaine. En 2008, elle participe à la comédie musicale Rabbi Jacob, sur laquelle elle fait la connaissance de l'acteur Eric Métayer, qui deviendra son compagnon. Ils collaborent dès l'année suivante au théâtre dans la pièce Les 39 marches, mise en scène par Eric. La performance d'Andréa lui vaut une nomination au Molière de la révélation féminine. Elle continue de jouer dans des pièces jusqu'en 2015, année où elle explose avec son spectacle Les Chatouilles ou la danse de la colère. Elle remporte le Molière de la meilleure Seule en scène en 2016, grâce à ce rôle puissant et émouvant au travers duquel elle dénonce les abus sexuels subis durant son enfance. En 2018, elle signe avec Eric Métayer l'adaptation cinématographique du spectacle Les Chatouilles, où l'on retrouve Andréa dans le rôle principal, et Karin Viard et Clovis Cornillac dans celui des parents de la jeune femme. ]

[ Éric Métayer suit des études d’histoire de l’art et d’art plastique, avant de rejoindre le théâtre de l’Atelier 93, dont les cours sont dirigés par Pierre-Olivier Scotto, pensionnaire de la Comédie française. A 22 ans, il s'inscrit au cours Florent, mais quitte la formation avant son terme. Il participe à de nombreux matchs d'improvisation de la Ligue Professionnelle d'Improvisation (LPI) au cours desquels il récolte de multiples trophées, et surtout celui de meilleur joueur mondial. Il est nommé révélation théâtrale aux Molière trois ans plus tard, pour son rôle de jeune travesti dans Aimez-moi les uns les autres, une pièce de son père, Alex Métayer. Jusqu'en 2005, il se consacre pleinement au théâtre, tout en prêtant sa voix à des dessins animés. En 2008, il reçoit le Molière du one man show pour son spectacle Un monde fou et joue dans la comédie musicale Rabbi Jacob. Il met en scène et s'illustre dans Les 39 Marches, hommage au maître Hitchcock au cours duquel quatre comédiens interprètent plus de 150 personnages. Couronnée du Molière 2010, la pièce comique est un succès. ]