Jean-Paul Bernard

chef-opérateur du son

Accueil Longs métrages 3 Zéros
affiche du film 3 Zéros, de Fabien Onteniente

3 Zéros

de Fabien Onteniente

A Fleury-Mérogis, lors d’un match de foot organisé dans la cour de la prison, Tibor se révèle un jeune prodige du ballon. Enfermé pour des pécadilles avec Manu, un compagnon de cellule, son rêve est de jouer en équipe de France. À la veille de leur libération, Manu convainc Tibor d’unir leurs destins : si tout se passe bien, Tibor deviendra le plus grand joueur du monde, et Manu sera son agent… Pour cela, ils feront reprendre du service à"Monsieur" Colonna, une ancienne légende du football international.

Sortie : 24 avril 2002

interprétation :

Gérard Lanvin: Alain Colonna | Samuel Le Bihan: Manu | Lorànt Deutsch: Tibor Kovacs | Gérard Darmon: Marbello | Wladimir Yordanov: Spizner | Serge Riaboukine: Dommange | Isabelle Nanty: Sylvie | Ticky Holgado: Angelo | Stomy Bugsy: Peter Sylvain | Souad Amidou: Fabienne | Mareva Galanter: Eva | Léa Drucker: Debby | Cathy Guetta: Fred | Axelle Laffont: Nath

l'équipe :

Scénario: Fabien Onteniente, Philippe Guillard, Manu Booz | 1er assistant: Alain Artur | Image: Jérôme Robert | Son: Jean-Paul Bernard | Perchman: Philippe Blanche | Montage: Dominique Gallieni, Vincent Tabaillon | Montage son: Emmanuel Augeard | Décors: William Abello | Costumes: Jean-Marc Mireté, Sandrine Langen | Maquillage: Didier Lavergne | Scripte: Françoise Thouvenot | Direction de production: Pierre Chalons | Production: Mandarin Films | Coproduction: TF1 Films Production, Bac Films | Producteurs délégués: Eric et Nicolas Altmayer | Distribution: Bac Films

France, 2001, 35mm, couleur, 1h37

Fabien Onteniente, réalisateur du film 3 Zéros

« Dans mon imagerie, je suis parti de ces personnages des années “Audiard”, et celui qui incarnait le Ventura de l’époque, c’était Gérard Lanvin. Je trouve qu’il n’y a pas beaucoup d’acteurs qui peuvent interpréter ce type de personnages, le voyou noble… Pendant une pause du tournage de JET SET, j’ai vu Lorànt Deutsch jouer au foot avec des gamins et je me suis dit qu’il jouait vraiment très bien. Du coup, lorsque j’ai cherché un jeune footballeur, j’ai pensé immédiatement à lui. C’est un comédien très vif, passionné, et il a vite compris tout ce qu’on pouvait faire avec un joueur de foot. Samuel Le Bihan, comme Lorànt Deutsch, est devenu un de mes complices depuis JET SET. Quand je lui ai parlé du personnage, il m’a simplement dit : “Moi, un grand con, je peux le faire !”. En fait, ça l’a amusé de faire un rôle qui est à l’antipode de ce qu’on lui propose d’habitude.»

Fabien Onteniente abandonne ses études d'optique pour réaliser son premier court métrage en 8 mm, prendre des cours d'art dramatique avec John Strasberg, et tourner de petits rôles pour la télévision. Il devient secrétaire adjoint de la Société des auteurs compositeurs de musique (SACD) et entre alors dans le monde du cinéma en écrivant des scénarios de courts, parmi lesquels “Le Perroquet des îles”, sélectionné aux Césars en 1984, et “Grand khalife dans la quatrième”, sélectionné quant à lui au Festival de Clermont-Ferrand. C'est en 1989 qu'il passe à la réalisation, avec le reportage “Qui se cache derrière François Mitterrand?”, et son premier court, “Bobby et l'aspirateur” en 1990. En 1992, il passe au format long avec “A la vitesse d'un cheval au galop”. Les films s'enchaînent : “Tom est tout seul”, l'année suivante, puis “Grève party” (1997) et “Jet Set” (1999), et devant le succès de ce dernier, “People - Jet set 2” avec José Garcia. Inspiré par la Coupe du monde 1998, il réalise en 2002 “3 zéros”, puis en 2006, il s'attaque aux campeurs avec “Camping” emmené par Franck Dubosc et Mathilde Seigner. Deux ans plus tard, il retrouve Dubosc pour une comédie sur la musique culte des années 1980, et signe “Disco”, dans lequel il dirige également Emmanuelle Béart et Gérard Depardieu. ]